03 – POURQUOI AIMER SON CORPS ?

Par défaut

…De l’aimer à tout moment, en le voyant enseignant plutôt que de passer sa vie hanté de le croire finir en-saignant…!§!

Comme le fait si « bien » l’astrophysicien Stephan Hawkings, le regard perdu dans les étoiles à spéculer sur un chaos invisible, une énergie sombre, les trous noirs (et ceux blancs, rien…?), l’effondrement universel après son inflation « dangereuse », que sais-je encore…

Ce scientifique, de haut nie-vaut…, s’est précisément incarné pour apprendre à voir d’abord l’universel parfait, au lieu de spéculer sur un chaos unilatéral sans aucun équilibre possible, supposé tendre vers l’effondrement…

Comme la physique universelle (et vitale) ne reflète rien de tout cela (les constantes cosmologiques sont infiniment précises dans l’infiniment petit à la distance de Planck 22 décimales en dessous de la virgule), son corps enseignant à lui est obligé de lui retourner ses égarements, pour qu’il réalise devoir changer de vision.

Il ne peut ignorer sa part haute, cosmique, solaire, qui veut toujours mieux faire, progresser, se retourner le plus harmonieux sans rien séparer !

Comme mon épouse (qui, à trop jouer les intellectuelles stressées apprenant tout par coeur sans rien ressentir, s’était offerte vers trente ans une vision à œillères, opérée du cerveau à l’hypophyse au croisement des nerfs optiques, pour n’accepter voir qu’un côté tronqué de sa réalité…), lui aussi aura beaucoup de travail global sur lui-même à retravailler en d’autres expériences célestes, s’il ne se guérit pas en cette vie-ci au final. Comprenant éventuellement seulement en fin de vie, en sortie de corps qu’il s’est joué une comédie sans nom, en fait très édifiante, pour lui/nous faire remarquer l’Essence-Ciel : « QUE TOUT EST DÉJÀ PARFAIT EN TOUS LES UNIVERS ! ».

Les trop univoques ont du mal à croire devoir changer de Ré-cherche, surtout si très intelligent et à chercher la petite bête in-fin-est-thèse-hiiii-mal que du côté mente-all sans se servir à fond de leur intuition en la disant la plus utile, vraie et large !

C’était ce que transmettait le médium Edgar Cayce dès les années trente, de se calmer d’abord pour recevoir les bonnes médecines douces et de se méfier des copiages collectifs finissant en « ISME », comme le capitalisme, le communisme, et tout embrigadement copieur refusant de faire fructifier les diversités créatrices libres les plus bénéfiques et harmonieuses.

La tentation humaine est grande de copier, surtout en uniforme justifiant tout, une arme en main, les larmes laissées aux autres !§! C’est oublier la réincarnation cosmique éternelle et infinie des âmes !

Un channel, une médium française connue vous le rappelle « une dernière fois » :

Monique-Mathieu-1« Dans votre corps, résident votre âme et votre partie divine. Il n’y a aucune séparation entre le corps, l’âme et le divin (ce que confirme aux niveaux les plus petits et fins la physique quantique, à un niveau également spirituel…, de fait). Seule la conscience humaine qui n’est pas encore suffisamment éveillée crée cette séparation.

Lorsque vous aurez conscience que votre corps reflète en permanence ce qu’est votre âme, vous aurez beaucoup plus d’Amour pour votre corps. Peu importe la forme qu’il a, s’il est un peu enveloppé ou trop mince ! Ce n’est pas l’aspect extérieur qui compte, c’est le regard que vous portez sur votre corps, sur cet élément tellement important pour l’évolution de votre âme sur la Terre !

Aimez votre corps ! Bien sûr, aimez-le en considérant que c’est un outil parfait, un outil totalement adapté aux expériences de vie dans la densité. Plus vous aimerez votre corps, plus vous lui donnerez l’Energie Vibration Amour-Lumière, plus sa santé sera parfaite.

Votre corps a besoin d’Amour, votre corps ne doit pas être délaissé, il a besoin que vous pensiez à lui, que vous l’aimiez, que vous l’acceptiez également tel qu’il est, et plus vous l’aimerez, plus il se transformera ! Vous verrez que les petites misères que vous avez parfois se transformeront et n’existeront plus.

Bien sûr, avant qu’il n’y ait une transformation totale de votre corps de matière, il y a un grand travail de nettoyage à faire, un grand travail sur vos pensées, un grand travail pour vider vos « tiroirs », mais vous êtes tous capables de le faire, vous êtes tous capables de transcender votre corps de matière, de le transformer dans l’Amour et la Lumière, de transcender ce que vous avez jugé inférieur. Lorsque vous regarderez votre corps avec d’autres yeux et avec une autre conscience, vous le respecterez, vous l’aimerez profondément.

N’oubliez pas, et nous le répétons, que votre âme est dans tout votre corps ! Alors si vous voulez avoir beaucoup d’Amour et de respect pour votre âme, aimez et respectez votre corps ! L’un ne va pas sans l’autre !

Apprenez à vous aimer ! Beaucoup d’êtres humains disent : « Je m’aime », mais quel Amour donnent-ils à leur corps ?

Lorsque vous avez des pensées inférieures par rapport à vous-mêmes ou à d’autres, lorsque vous avez des réactions de violence ou de pensées inférieures, votre corps souffre ! Vous pouvez lui dire que vous l’aimez, ce n’est pas le vrai Amour, c’est l’illusion de l’Amour !

Nous vous conseillons de faire ce petit exercice : offrez l’Énergie Amour-Lumière à tout votre corps en commençant par vos pieds, puis vos jambes, vos cuisses, votre ventre, votre torse, vos épaules, vos bras, vos mains, et finissez par la tête. Faites cet exercice d’Amour sur toutes les parties de votre corps, tout particulièrement sur celles qui sont en dysharmonie ou douloureuses.

Lorsqu’il y a une douleur dans le corps c’est qu’il y a un manque d’Amour pour cette partie du corps ; cette souffrance peut également être générée par des pensées inférieures d’appréciation par rapport à vous-mêmes, à la Vie, à tout ce qui vous entoure.

Ne soyez pas réactifs ! Apprenez à lâcher-prise ! Plus vous lâcherez prise avec ce que vous êtes et avec des évènements extérieurs à votre vie, plus vous avancerez, et à ce moment-là vous comprendrez ce que c’est d’offrir l’Amour à votre corps. Dans le lâcher-prise, il y a automatiquement de l’Amour parce que vous n’avez pas de pensées inférieures, vous êtes dans l’acceptation et de vous-mêmes, de ceux qui vous entourent et de toute situation.

Il est très important de comprendre votre corps, de comprendre qu’il a une conscience propre et qu’il est totalement lié à votre âme puisqu’il est également votre âme, qu’il est également lié à votre divin car il n’y a aucune séparation entre toutes les parties de vous-mêmes ».

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à  notre site  http://ducielalaterre.org
  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

Partagé par : http://messages.terrenouvelle.ca

Pour ma part, pour me calmer les énergies, j’utilise la méthode magnétique de tourner sur moi-même vers la droite (bras tendu pouce levé devant mes yeux mieux que Cesse-hard de Rot-home trop « viandard »), me voyant harmonie connectée à l’universel solaire et terrestre dite corde d’argent torsadée, entrant par le coccyx et sortant en haut par la fontanelle, vers les chakras solaires extérieurs à l’aura du corps physique (voir les excellents livres de thérapies de l’aura écrits par la physicienne et thérapeute Barbara Ann Brennan aux éditions Tchou).

Publicités

02 – QUELS PRÉJUGÉS PLANÉTAIRES NÉGATIFS NOUS FASCINENT ?

Par défaut

 Beaucoup d’humains, particulièrement ceux se revendiquant du New-Age (en franc-chais traduire par Nouille-Rage ?) souhaiteraient disposer d’une Nouvelle Terre beaucoup plus calme, sans voir qu’ils s’y ennuieraient à « mort » enfermés en mégapoles ! Comme c’est déjà le cas… pour plein de nos enfants qui n’ont rien à y faire, et mieux d’apprendre en campagne à se bouger sains, en sueur libératrice nécessaire, donc abondante en créativité diversifiée naturelle parfaite !!!

Il serait temps de redonner à cette magnifique planète vivante, parfaitement bien étudiée par les hiérarchies universelles (beaucoup de monde et d’anges, de consciences déjà incarnées ou pas encore, bloqueraient en bien des coins des univers…, envieux de notre monde « trop » expérimental), les avantages qui lui reviennent en terme de mobilité vitale et de nettoyages continentaux.

Les dites « civilisations » statiques, voulant perdurer indéfiniment (sans jamais y arriver…), ont la propension marquée à vouloir tout figer, y compris en monuments secs en déserts grandissants, du fait de constructions débiles avec trop d’échafaudages en bois ou de poteries et briques faites pour le pire résultat global (nous, de nos jours, c’est en raison du béton et du  bitume sans plus nous occuper des paysages humides indispensables pour retenir l’eau en terrasses à talus arborés à favoriser partout !§!

Cet aveuglement de vies artificielles fausses nous submerge une fois de trop, comme en toute civilisation orgueilleuse et cloîtrée du passé, tant les snobismes sectaires grandissent facilement pour tenter de nous démarquer du global sain, sage et calme nécessaire à long terme.

Ce sont les vies « fast » et fausses qui prennent vite le dessus, jusqu’au prochain écrasement/effacement « abusif » vraiment nécessaire…

Il nous faudra donc changer de croyance et de concept sur les planètes telles que la nôtre, faites pour être nettoyées de toutes traces de civilisations excessives par la tectonique des plaques et la migration plus que millénaire des continents.

Reconnaître que l’on a tout faux à tendre au surpeuplement de ce monde comme en nos dérives technologiques (l’univers a eu le temps, déjà, d’inventer tous les possibles et les pires situations planétaires, particulièrement en villes trop grandes vite invivables…) deviendra l’expression du futur vers lequel tendre.

Avec des villes PROPRES réparties de partout qui ne devront pas dépasser un million d’habitant (surtout peuplées des célibataires comme gestionnaires seulement indispensables).

C’est pour cette raison « essence-ciel » que j’ai reçu l’innovation majeure de moteurs et chauffages propres à vortex surnuméraires, tel que décrits sur le blog https://safeearthsolutions.worpdress.com (en haut de la page de garde).

Qu’on se le dise (cons-« seuls » / à stupides jeux virtuels et brutaux de consoles suffiront ?) !§!

S’AIMER à TOUS NIVEAUX (mental, cellulaire et planétaire), voulu(e) connecté(e) par télépathie aux meilleurs niveaux de réussites universelles douces, plurales et durables, voilà le travail de tous, sans exclusion clanique et quête de faux pouvoirs prétendus spirituels, comme de chercher à jouer les faux « sauveurs et guides » mondiaux, alors que la diversité créative du libre-arbitre de chacun primera toujours !§!

Mais plutôt de mener des vies autarciques responsables de L’IMMENSE ET REMARQUABLE DIVERSITÉ DU VIVANT !

01 – POURQUOI DONC AIMER LA PLANÈTE EN TERRAIN HUMIDE TRÈS VÉGÉTALISÉ ?

Par défaut

Nous ne sommes plus sans savoir, sans réaliser de mieux en mieux par les documentaires sur la faune et la flore, ou l’ethnologie, que cette planète Terre est exceptionnelle par ses caractéristiques très précises de sa surface, de son sous-sol, de son noyau, de son magma (une émission d’Arte le démontrait récemment).

En effet, cette planète a une dynamo magnétique par son noyau tournant. Qui, à l’inverse de la planète Mars (refroidie très tôt, il y aurait 3 milliards d’années, car trop petite…) la protège des rayons cosmiques autant que des rayons solaires, tous nuisibles à la vie. Enveloppe invisible freinant en spirale les particules trop énergétiques que l’on a appelé : la MAGNÉTOSPHÈRE !

Partant de cette évidence scientifique assez récente, il est souhaitable que tout humain, du plus jeune au plus vieux, s’approprie en soi les caractéristiques bénéfiques du champs magnétique terrestre, comme je l’ai dû faire avec amour pour me guérir d’intestins horriblement douloureux en période de canicule…, d’effet de serre (facilement évitable localement si on y tenait vraiment), les mains quelques temps plongées dans l’humus humide de forêt vu amour vital utile.

Ce sont toujours nos INTENTIONS de BIEN FAIRE SUR CE QUI EST qui comptent ! De s’aligner au mieux existant de LA NATURE !

Pas d’aller chercher désespérément des énergies de COUPE du monde, « collectives » partielles, contingentées, conditionnelles à la folie, en voyage de dingues (excités, voulant « faire la fête ») de l’autre côté du globe terrestre, en un stade fermé, cela sans même avoir été pieds nus se ressourcer le magnétisme vital en forêt-vierge !

Je n’ai pas dû partir en de longs voyages, en quête tout autour de cette planète pour me guérir d’une canicule (2003), mais juste d’aller en forêt un peu humide derrière chez moi, pour y brasser de l’humus dans une ravine, afin de tenter de mieux retenir l’eau en petite parcelles étagées (que ne le font les paysans actuels, pressés de justifier leur achat de tracteur surdimensionné et polluant que des percherons remplaceraient très bien.

Les racines des arbres m’empêchaient de faire ces étagères naturelles correctement, mais j’avais la conscience tranquille d’avoir fait le maximum.

Il m’a suffit de environ trois quarts d’heure pour me calmer légèrement (sans que mes intestins si douloureux ne soient guéris), et de me sentir suffisamment rechargé pour que je rentre chez moi en souffrant moins..

Je n’ai pas senti devoir manger ce midi-là, plus d’aller faire la sieste. Bien m’en a pris ! Allongé calmement sur mon lit, j’ai mis instinctivement mes mains sur mes intestins, et, l’énergie vitale et magnétique que j’avais captée sans le savoir en forêt s’est dégagée de mes avant-bras en mon ventre si douloureux, instantanément GUÉRI !.

C’était fini : plus aucune douleur après ce transfert immédiat !

Même pas besoin de longues affirmations et de prières comme pour ma vertèbre déplacée à quinze ans…, tombé d’un hamac mal « fils-ce-laid »…, puis paralysé au sol sans même pouvoir appeler ! La puberté mal vue, que de conséquences !!!

La conclusion de cette auto-guérison intentionnelle bien mariée aux meilleures énergies planétaires de surface, serait que nous ne devions rien garder sur Terre de sec et sans arbre, sans végétation.

Mais, par nécessité vitale, d’abondamment tout recouvrir de verdure et d’humidité !*!*!*!

A un certain stade de votre vie (j’ai 69 ans et ai eu plein d’accidents sportifs et de santé…), vous découvrirez que les énergies familiales à « faire la fête », trop longtemps assis ne vous guérissent point, ne confortent rien, ni celles en église ou en réunion « sacrées » sur une  montagne sans arbre (comme au ski, trop en altitude, là où l’air est trop sec et chargé d’électricité statique), encore moins celles en meetings politiques ou professionnels, trop pleins d’attentes collectives « rases-eût-rente »…, irréalisables et exagérées, sur fond d’immobilisme citadin invivable prétendu « payant », plus que l’esprit phobique (en attentes de réussites artificielles dévoreuses d’énergies sales, partielles et fausses, inatteignables).

Les mal-à-dits de ‘Parking-sonne’ et ‘d’all-z’a-aime-erre’… « en prime »  !§! Loin du naturel diversifié, pas de miracle (sauf à Lourdes car il y a le CALME, les énergies de l‘eau et de la roche cristalline qui stockerait nos intentions d’être…!).

Mais pourquoi pas chez vous, dans vos terres désertiques revalorisées à vous ?